Un portail informatique sera constitué pour assurer une bancarisation des données, pour permettre : 

D’une part, une base de données et de requêtes cartographiques alimentées par les indicateurs et des modèles de restitution orientés « utilisateurs » sera constituée.

En concertation avec le MAEP, la base utilisée pourra être une copie de leur base de données Open Artfish faisant partie du Système d’Information des pêches (SIP) et concerne les petites pêches. Cette base évoluera en fonction des besoins dès la phase d’analyse des données existantes et de proposition d’un schéma de collecte des données.

Une première version de la base sera rendue opérationnelle pour la compilation et le traitement des données disponibles en première année de projet. Elle sera également présentée et discutée par les partenaires lors du choix du suivi retenu (CET). La base sera structurée pour permettre d’intégrer les données (de captures, d’exportation, etc.) à l’échelle nationale, issues des services administratifs et des autocontrôles des exploitants.

D’autre part, un outil numérique en ligne sera développé (toujours sur la base de l’interface Open Artfish) et mis à jour pour la structuration et le partage des données sélectionnées. A partir des protocoles de collecte des données qui seront retenus, des outils d’échange et de diffusion des données en ligne seront produits. Ces outils seront liés à des modules cartographiques dans la mesure du possible, permettant une meilleure lisibilité régionale, et intègreront des données sur les habitats naturels (et la caractérisation de l’état de la mangrove en particulier).