Cadre administratif et réglementaire

Actuellement la gestion du secteur halieutique est assurée par le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP). Il incombe à la Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture (DGPA) de coordonner les actions de développement des petites pêcheries ainsi que des mesures d’aménagement à appliquer sur le terrain. Cette Direction Générale est supervisée par le cabinet du Ministère et est localisée à Antananarivo.

Au niveau des régions décentralisées, sont implantées les Directions Régionales de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (DRAEP) en charge de la mise en œuvre de la politique du Ministère au niveau des Régions administratives en tenant compte de leurs spécificités. Elles sont sous la tutelle administrative du Secrétariat Général.

Il existe un découpage plus fin identifiant un chef-lieu par Région représenté par le Service Régional de la Pêche et de l’Aquaculture (SRPA) et un chef-lieu pour chaque District représenté par une Circonscription de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (CIRAEP).

Parmi les trois segments de pêches identifiés à Madagascar selon lOrdonnance 93/022 du 4 mai 1993 (traditionnel, artisanal, industriel), l’exploitation du crabe de mangrove est reconnue comme une pêche traditionnelle. Dans ce cadre, l’accès à ces ressources est libre et permet à chaque citoyen malgache de pratiquer cette activité. Cependant, conscient de la fragilité de cette ressource, plusieurs mesures ont été prises par le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (anciennement MRHP) pour assurer une exploitation et gestion raisonnée:

Cependant plusieurs mesures efficaces relèvent surtout du domaine socio-économique. Il existe ainsi de plus en plus d’outils délégant la responsabilité de gestion aux communautés locales (arrêté ministériel N° 29211/2017). L’objectif est d’approcher à une gestion durable des ressources ainsi qu’un développement humain en parallèle et la participation de l’ensemble des acteurs d’une filière. Les groupements de pêcheurs peuvent ainsi demander la mise en place d’une Aire de Pêche Gérée Localement (APGL).  Le programme GELOSE , mis en place au début des années 2000, intègre les ressources halieutiques et  les forêts de mangroves à cette délégation de gestion. Il est un outil tout indiqué, au service des acteurs locaux (communautés locales de base, communaux et services déconcentrés) afin de ré-organiser les relations entres chaque parties prenantes.