Situé au Nord–ouest de Madagscar, les baies contiguës d’Ambaro et d’Ampasindava recèlent la deuxième plus grande mangrove de l’île qui s’étend sur environ 90 km et 28 000 ha, assemblant les deltas des rivières Mahavany (nord) et Ifasy. Cette mangrove débute à environ 60 km au nord d’Ambanja. L’accès à la zone est possible par voie terrestre pendant la saison sèche mais uniquement par voie maritime pendant la saison humide.

La zone est exploitée depuis plusieurs années avec une pression de pêche relativement faible (comparé à Mahajanga). Cependant, il est probable que la collecte de crevettes s’y soit diversifiée vers le crabe ces dernières années. 

Ces baies reconnues pour leurs richesses sous-marines  sont regroupés dans la zone BATAN (Baies d’Ampasindava, Tsimipaika, Ambaro, et NosyBe). Pour protéger cette richesse et faire face à la dégradation de l’habitats; de l’insécurité, des faibles revenus des communautés locales et du faible suivis des ressources halieutique plusieurs initiatives ont été entrepris. Le plan d’aménagement de pêcherie ou PAP BATAN a été mis en place depuis 2018 par le MRHP. La mise en place du PAP s’est fait en étroite collaboration avec les fédérations de pêcheurs et les différentes ONG présentes : Bleu Venture, WCS et WWF. Les détails sont consultables ci-dessous: 

Arrété N°14191/2017 Portant mise en oeuvre du Plan d’Aménagement des Pêcheries pour les Baies d’Ambaro, de Tsimipaika, d’Ampasindava et l’archipel de Nosy Be (PAP BATAN).