1) Description des pêcheries de crabe dans la région de Morombe

  • Description des mangroves du Delta Mangoky et de la baie de Befotaka

Situé à 250 km au nord de Tuléar et à 50 km au nord de Morombe, le delta du Mangoky comprend une mangrove fluviale de 130 km². La surface de cette mangrove a régressé d’environ 45 % au cours des années 1980. Elle est stabilisée depuis. L’accès à la zone se fait uniquement par voie maritime depuis Morombe (ou Morondava). Il existe des accès possibles en passant par la commune de Manja, mais les routes sont très peu praticables et peu sûres. Au sud de Morombe, se trouve la baie de Befotake qui présente une mangrove côtière de 30 km². L’accès se fait principalement par voie terrestre, mais certains villages éloignés ne peuvent être atteints que par voie maritime.

La zone de collecte de Morombe est une des deux principales zones d’exploitation du crabe de mangrove sur la côte sud-ouest de Madagascar (avec la zone de Morondava). Le delta du Mangoky est le principal secteur de collecte, mais est plus difficile d’accès que le sud de Morombe. 

  • Les pêcheurs de crabe de la région de Morombe 

Le Delta du Mangoky : La pêche au crabe est une des principales sources de revenus pour les communautés des pêcheurs locaux. Le crabe de mangrove est l’un des seul produit a être vendus vivant. La valeur économique dépasse les autres ventes de produit halieutiques. Bien que dominé dans la plus des cas par les hommes, la pêche est pratiquée par un grand nombres de personne dans le villages sans distinction d’âge ni de sexe.

De la baie de Befotake à la Baie des Assassins : Pour les communautés de pêcheurs aux abords des mangroves du sud de Morombe , la pêche du crabe est une des principales sources de revenus.  La pêches est pratiquée sans distinction de sexe ni de classe d’âge.

  • Circuit de  commercialisation

Le schéma ci-dessous présente le circuit de commercialisation du crabe de mangrove dans la région Atsimo Andrefana:

2) Le Suivi des pêcheries de Morombe

  • Sélection des sites de suivi des pêcheries

Une première approche a été réalisée en fin janvier 2021 avec pour objectif d’évaluer la possibilité d’un suivi collaboratif des captures de crabe de mangrove dans la zone de Morombe. 3 organismes ont été identifiés pour participer à la collecte de données : La COPEFRITO (partenaire historique du projet) et les ONGs ASITY et le WWF.

Le suivi impliquera à la participation volontaire des mareyeurs/sous-collecteurs de la région. La collecte de données sera renforcée par la participation d’enquêteurs recrutés et repartis dans plusieurs villages du Delta Mangoky et du Sud de Morombe. En raison du très faible niveau scolaire des communautés de pêcheurs de la région; il sera très difficile d’impliquer les pêcheurs dans un suivi volontaires des captures.

  • Nombres d’enquêtes réalisées:

Le tableau ci-dessous rassemble l’ensemble des enquêtes réalisées sur la région (mise à jour mi-Avril 2021) :

  • Techniques de pêches au crabe utilisées 

3 techniques de pêches sont préférentiellement utilisées dans la région à savoir : 

La pêche à la balance

La pêche à la balance 

  • Nom locale : « Gamela » 
  • Engin(s) Accessoire(s) : Elle est généralement accompagnée d’une raquette comme accessoire, pour facilité la récupération des crabes. Cette raquette est fabriquée avec un cerceau de bois et des morceaux de filet.
  • Utilisation : L’utilisation de la balance se fait préférentiellement pendant les marées de vives eaux au niveau des chenaux de mangrove. Les pêcheurs emmènent lors d’une sortie entre 15 et 30 engins (varie en fonction de la saison).
  • Zone d’utilisation : Technique de pêche la plus utilisée dans le Delta du Mangoky ; Très peu utilisée voire absente dans le sud de Morombe.
  • Poids des captures (kg) /sortie/pêcheur :  Estimé entre 5 et 15 kg, le nombre varie en fonction du nombre de balances déployées.
La pêche à la ligne

La pêche à la ligne

  • Nom locale : « Taly Rano »
  • Engin(s) Accessoire(s) : Elle est accompagnée d’une raquette comme accessoire, pour facilité la récupération des crabes. Cette raquette est fabriquée avec un cerceau de bois et des morceaux de filet.
  • Utilisation : L’utilisation de la ligne se fait préférentiellement pendant les marées de vives eaux au niveau des chenaux de mangrove. Elle est déployée à partir de pirogue ou sur les berges et appâtées avec de la raie. Les pêcheurs emmènent lors d’une sortie entre 30 et 100 engins (varie en fonction de la saison).
  • Zone d’utilisation : Technique observée dans les deux sous-zones.
  • Poids des captures (kg) /sortie/pêcheur : non renseigné
La pêche au crochet

La pêche au crochet 

  • Nom locale : « Fanontsy »
  • Engin(s) Accessoire(s) : Pendant la pêche l’utilisation d’une « Angady » ou bêche peut être utilisée pour creuser plus facilement les terriers de crabe.
  • Utilisation : L’utilisation de la ligne se fait préférentiellement pendant les marées de mortes eaux à l’intérieur des forêt de mangrove. Les pêcheurs peuvent plusieurs crochets de tailles différentes pendant la sortie de pêche.
  • Zone d’utilisation : Technique observée dans les deux sous-zones.
  • Poids des captures (kg) /sortie/pêcheur : non renseigné

3) Le GT "Gestion des pêcheries" Morombe

  • Création du Groupe de Travail « Crabe Morombe »

Un Groupe de Travail sera spécifiquement crée pour la région Atsimo Andrefana. Il aura lieu au mois d’Avril 2021 et réunira les parties prenantes du COPIL au niveau régional.