Diagnostic de l’économie des pêches et de l’économie institutionnelle.

La première année du projet, en complément de la littérature grise disponible (rapports de diagnostic, rapports des ONGs, statistiques de pêche officielles, etc.), une enquête sera réalisée auprès des acteurs de la filière : sous-collecteurs , sociétés privées (collecteurs, usines de transformation, de conditionnement et d’exportation)

L’organisation du marché, des flux, des opérateurs (exportateurs, collecteurs…), et des zones de production d’une part sont décrits au travers d’ADIAG sur l’ensemble des régions ciblées par le projet.

Au travers d’une thèse supportée par le CIRAD et l’IRD, il s’agira également de réaliser une synthèse de l’analyse des textes réglementaires en vigueur dans la pêcherie. Pendant les deux années suivantes, ce diagnostic institutionnel sera mis à jour pour prendre en compte les changements qui interviendront au cours du processus du projet.

A partir de ces informations, un modèle bioéconomique de la filière du crabe de mangrove sera développer avec l’appui d’OCEA Consult’/ Magnirike et en collaboration avec les institutions universitaires de Madagascar et en concertation avec l’IRD afin développera des capacités de maintenance du modèle à Madagascar.